TOP DEPART POUR LA RENTREE

Après 06 mois d’absence, les élèves retourneront enfin à l’école. Le ministre de l’Éducation Nationale a fait son annonce le 21 juillet, en présentant les nouvelles dispositions pour une rentrée à l’abri du Covid-19. Les avis sont mitigés chez les parents d’élèves, tandis que les professeurs soutiennent la nécessité de ce retour.


C’est officiel, les enfants retourneront sur les bancs de l’école. Alors que les chiffres du Covid-19 remontent en France, le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer a énoncé les grandes lignes de la rentrée scolaire, le 20 août dernier. Des mesures de protection contre le coronavirus sont maintenues, tandis que d’autres ont été allégées. Face à cette nouvelle, les avis des parents et des professeurs sont mitigés.


De nouvelles mesures sanitaires pour la rentrée

Si les étudiants de tout âge ont pu suivre des cours à distance pendant le confinement, il est temps pour eux de retourner en cours présentiel. « La présence des élèves en classe, à l’école, au collège et au lycée, est impérative et n’est pas laissée à la libre appréciation des parents. », déclarait un protocole sanitaire, le 21 juillet dernier.

Pour ce faire, le gouvernement a imposé des dispositions à tous les établissements scolaires. Les élèves de plus de 11 ans devront obligatoirement porter leurs masques. « Le principe, c’est le port du masque par tous les élèves dès lors qu’on est dans un espace clos » a déclaré Jean-Michel Blanquer dans le journal de 20 h sur France 2. Cette mesure permettra d’alléger la distanciation sociale entre les élèves.


Les parents s’inquiètent pour leurs enfants

Bien que les parents se trouvent dans l’obligation de renvoyer leurs enfants à l’école, les dispositions prises par l’Éducation Nationale ne les ont pas tout à fait convaincu. Le port de masque ne fait pas l’unanimité. En effet, l’enfant sera masqué pendant plus de 10 heures, en comptant le trajet des allers- retours. D’autres ne sont pas rassurés vis-à-vis du virus.

Malgré les soucis des parents, il n’est pas question pour le gouvernement de reporter la rentrée scolaire. Selon toujours Jean-Michel Blanquer « l’Éducation Nationale n’est pas une variable d’ajustement de notre société ou d’une crise sanitaire. En France, aujourd’hui plus que jamais, on n’a pas besoin de moins d’éducation, mais de plus d’éducation ».


Les professeurs soutiennent le retour à l’école

Les professeurs rejoignent la décision du ministère de l’Éducation Nationale. Ils soutiennent qu’il est temps pour les élèves de revenir à l’école. « Certains ne sont pas revenus depuis le mois de mars. C’est important de raccrocher ces élèves à l’école », affirme un professeur, avant d’ajouter « On a montré qu’on avait pu s’adapter et se réinventer, mais il ne peut pas y avoir les mêmes échanges et retours entre élève et professeur ».

Par ailleurs, un syndicat des professeurs a demandé le report de la rentrée d’une semaine afin de donner le temps aux enseignants de se préparer. Mais les cours reprendront bien le 1er septembre 2020. De plus, ce professeur reconnait un fait : « Que ce soit maintenant ou une semaine plus tard, ce sera pareil, car on n’a pas de vision à long terme ».


RD-Annick BENJAMINA