La solution pour mieux vivre à domicile

Des robots de téléprésence qui s'adaptent à chaque secteur d'activité Entreprise/ Education/ Seniors


Comment et pourquoi avez-vous créé Axyn ?

AXYN est une start-up que j’ai créée en 2014 et qui est située à Meyreuil (13). Nous y concevons, fabriquons et commercialisons des robots de service et nous aspirons à devenir un leader de la robotique utile. Passionné de robotique, j’ai ressenti la nécessité de transformer l’innovation en une solution réelle au service des personnes qui en ont le plus besoin. Mon objectif est d’offrir des outils qui facilitent les usages au quotidien sous forme de robots de téléprésence appelés Ubbo. Ces robots sont des solutions de vidéocommunication mobiles qui permettent d’être présent là, où et quand vous le souhaitez sans avoir à vous déplacer.


Comment Axyn peut-il être concrètement utile pour une collectivité ?

La gamme de robots Ubbo, va fournir une assistance pour différents types de personnes qui en ont besoin : enfants malades, handicapés, séniors. Dans le cas des séniors en EHPAD ou à domicile, le robot permet de rompre leur isolement en multipliant les communications avec leurs proches et de permettre la levée de doute en cas d’alerte. Les enfants empêchés ou handicapés peuvent, depuis chez eux ou depuis l’hôpital, être « présent » en classe et suivre les cours grâce à la présence d’Ubbo. Ils peuvent piloter le robot de cours en cours et garder un lien avec leurs professeurs et camarades. Dans le cadre des entreprises, l’utilisation d’Ubbo permet de réduire l’empreinte carbone en évitant les déplacements entre sites et en facilitant le télétravail. Mais ce n’est pas tout : Ubbo a bien d’autres applications telles que la télémédecine, la télésurveillance …


Pouvez-vous nous en dire plus sur les solutions d’AXYN ?

Nous mettons à disposition une robotique de service pour les personnes qui sont dans l’incapacité de se déplacer. Celle-ci se traduit principalement par la téléprésence qui est un concept encore assez méconnu. On peut le décrire comme l’ultime étape technologique pour rendre sa présence efficace sans être présent physiquement. Pour mettre en œuvre Ubbo, il suffit d’une connexion wifi ou 4G et la personne distante peut prendre le robot en main avec son PC, sa tablette ou smartphone. Ainsi, la personne qui est avec le robot n’a rien à faire pour entrer en communication, ce qui est particulièrement attractif dans le cas des seniors. De plus, nous nous adaptons aux demandes spécifiques en fonction des besoins. Par exemple, dans un village sans médecins, Ubbo devient l’avatar d’un médecin à distance. Le robot peut alors être équipé d’un tensiomètre ou de tout appareil susceptible de renseigner le médecin distant sur l’état de santé du patient.


Pouvez-vous nous parler de Ubbo Access pour nos séniors ?

Aujourd’hui, Il est important de proposer des solutions technologiques permettant aux personnes à mobilité réduite de préserver un lien social riche avec leur entourage. Ubbo Access va permettre en multipliant les communications de rompre l’isolement que les personnes âgées subissent. Le sénior retrouve alors un contact régulier avec la famille et les aidants. Cela lui permet aussi de se maintenir à domicile tout en étant accompagné. Enfin couplé à des objets connectés, Ubbo Access va permettre d’établir une vigilance et de lever le doute en cas d’alerte grave concernant sa mobilité ou son état de santé.


Ce magazine étant destiné aux décideurs politiques de France, avez-vous un message à faire passer ?

Il y a vraiment un lien à faire entre l’innovation, les usages et les fonctions. Et aujourd’hui, l’innovation par l’usage n’est pas suffisamment mise en avant à contrario de l’innovation technique. N’ayons pas peur de la robotique lorsqu’elle peut faciliter notre quotidien et nous accompagne dans l’amélioration du quotidien de nos enfants ou de nos séniors. Notre gamme de robot a été conçu pour assister, et non remplacer, l’humain et ainsi, rendre son travail plus efficace, optimisé. Si on veut vraiment avoir une valeur ajoutée au niveau international, nous devons valoriser la robotique de service qui a une réelle utilité.