L’argent ne manque pas dans les collectivités territoriales. Encore faut-il savoir où le trouver !

Mis à jour : 30 août 2020


Laurent COTTERET , DGS Nîmes Métropole

Le souffle des élections municipales pourrait être l’occasion pour les représentants récemment élus de mener une réflexion nouvelle sur la gestion des finances des collectivités locales et d’y introduire une dose d’efficacité supplémentaire venue du secteur privé.


Au moment où un certain nombre de nouveaux maires prennent leurs marques et se penchent sur l’état des finances locales, la question des ressources financières est cruciale. Le plus souvent, il s’agit d’opérer un savant arbitrage entre le fatalisme d’une hausse des taxes, voire de l’endettement bancaire et la réduction de certains investissements. Autant de recettes qui n’ont jamais débouché sur un succès quelconque et qui révèlent en creux la nécessité de repenser un modèle à bout de souffle, en s’inspirant de ce qui fonctionne dans le secteur privé.

Est-il seulement imaginable qu’une entreprise privée soumise à une pression concurrentielle de tous les instants et qui aurait un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros ne dispose pas d’un service de contrôle de gestion interne ? Non, c’est évident.Pourquoi n’en serait-il pas alors de même dans les collectivités territoriales de budget équivalent ?


ARTICLE RESERVE A NOS ABONNE(E)S

ABONNEZ VOUS !

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités