Grand entretien avec Willy Garcia

Willy Garcia est DGS-DST de la ville de Saint-Cergues.



Pourquoi et comment s’engager dans votre métier ?


Fonctionnaire depuis plus de 20 ans et ayant gravit petit à petit les échelons je ne peux pas dire que mon engagement initial était motivé par une quelconque notion de « service public ». En toute honnêteté c’était en premier lieu pour trouver un travail stable.

Puis, la découverte des métiers des fonctions publiques m’a poussé à m’investir pour le bien public : « aménagements urbain, aménagements de sécurité, mission de conseils auprès des élus, accompagnement des pétitionnaires,... ». Nos métiers, nos missions, viennent à nous et nous apparaissent comme évidents lorsqu’ils nous sont confiés.

Comment s’y engager ? Avec l’envie de bien faire, l’envie d’aller loin, l’envie de faire un métier passionnant avec un nombre important d’interlocuteurs ; mais avec humilité. Entrer dans la fonction publique par « la petite porte » en catégorie C et gravir les échelons est une fierté pour moi. La fonction publique permet cela. Le recrutement par concours, à tous niveaux, permet aussi de recruter des gens formés aux nouveaux procédés, aux nouvelles techniques. L’alliance, la complémentarité de l’instruction et de l’expérience crée une intelligence collective.


Qu'est-ce que l'engagement républicain pour vous ?


Ce terme peut paraitre fort pour parler de nos métiers des fonctions publiques mais ne faisons-nous pas partie de cette république ? Nous, fonctionnaires, nous nous devons d’être exemplaires quant à l’égalité de traitement du citoyen. De grands hommes et grandes femmes ont défini cet engagement républicain de manière formidable et beaucoup plus complète que je ne pourrais le faire. Je dirais simplement que chaque grande victoire, chaque grande bataille est constituée de petits gestes personnels. L’engagement républicain à notre échelle, est le respect de toutes personnes, le respect des droits de chacun, l’accompagnement des gens qui en ont besoin, l’intégrité des décisions que nous sommes amenés à prendre (ou à guider). L’engagement républicain commence par le respect d’autrui.



Qu'est ce qui vous passionne le plus ?

L’aide à la décision. Etre capable d’apporter connaissances et savoirs afin de participer à la réflexion de tout projet, toute décision, sans orienter les décideurs. Accompagner nos élus en assurant une veille juridique et règlementaire afin que les décisions prises respectent le cadre légal.

La deuxième partie passionnante de mon métier est l’encadrement d’équipe. Piloter des femmes et des hommes est la partie la plus enrichissante de tous métiers (à mon humble avis). Bien que difficile, cette mission apporte à chacun de nous de la connaissance, de la confiance en soi, de l’humilité, de la réflexion sur soi-même et la satisfaction de mener à bien un projet commun


Ce journal étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez vous un message à adresser ?


Pour les élus, si je ne devais leur dire qu’une chose, c’est : merci.

Les remercier de la confiance qu’ils ont en nous techniciens. Les remercier de nous challenger régulièrement afin que l’on complète et que l’on affine nos connaissances. Les remercie des retours positifs qu’ils peuvent nous témoigner.

Collègues cadres territoriaux, je vous adresse un message de soutien, particulièrement dans le contexte actuel qui nous met à l’épreuve et qui ajoute à nos missions habituelles des difficultés que l’on découvre au fur et à mesure.


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités