Grand Entretien avec Valentin Maton

Valentin Maton est chef de cabinet du Maire pour la ville de Maubeuge.


Pourquoi et comment s'engager en tant que chef de cabinet ?


La fonction de collaborateur de cabinet est aussi exigeante que passionnante. S’engager auprès d’un élu nécessite un sens profond de l’action et de l’engagement public. Nous sommes rassemblés par cette envie de participer activement aux transformations de la société qui nous entoure, au service de nos concitoyens.

Il nous appartient de matérialiser utilement cette envie : en s’engageant auprès d’un candidat au cœur d’une campagne électorale, en s’engageant dans la société civile et la vie publique, en intégrant les effectifs de la fonction publique…


Qu'est ce que l'engagement républicain pour vous ?


L’engagement républicain, c’est d’abord partager et faire partager une vision commune. Rassembler autour de ces valeurs c’est garantir une société plus juste, plus humaine et plus confiante envers un avenir qui semble parfois incertain. Aucun pan de nos collectivités ne doit être délaissé ; il nous faut bien nommer les choses pour pouvoir y répondre puis marquer le terrain par l’action publique compréhensible par tous, concrète et utile.

Pour former un terreau fertile, il est nécessaire de miser sur la jeunesse et son avenir. A titre d’exemple, nous rénovons intégralement les écoles de tous les quartiers, développons des dispositifs éducatifs innovants et ouvrons des perspectives territoriales pour les jeunes maubeugeois.

Pour partager une vision commune, le quotidien des habitants doit aussi être apaisé. En ce sens, nous menons aussi une politique volontariste en matière de sécurité, en développant la vidéoprotection et en augmentant les moyens de la police municipale.

En complément des projets d’avenir, c’est une vision pragmatique et en dehors des dogmes idéologiques qui doit être privilégiée. Nous ne devons pas céder face à ceux qui souhaitent faire progresser un sentiment antirépublicain, usant d’une rhétorique aussi simpliste que réductrice. Nous avons la responsabilité de répondre par une action publique efficace et conforme aux attentes des habitants. C’est cette même action qui répond aux engagements moraux fondant notre pacte social : les attentes de liberté, d’égalité et de fraternité de nos concitoyens, dans tous nos quartiers.


Qu'est ce qui vous passionne le plus ?


Chaque journée au sein d’une collectivité territoriale est passionnante. Le quotidien est varié. Nous avançons sur les dossiers de fond qui marquent tout le mandat, mais nous bouleversons aussi notre agenda pour répondre à l’actualité et aux événements fortuits.

J’ai un réel plaisir à travailler pour un maire pleinement engagé dans des projets d’avenir qui changent positivement et durablement la ville de Maubeuge. Ces projets sont ceux des habitants, qui ont renouvelé leur confiance en la majorité municipale. Ils ont fait le choix de la feuille de route constituée par le programme présenté aux électeurs lors des dernières élections municipales.

Au quotidien, c’est la proximité avec l’habitant ainsi que ses préoccupations, qui nous placent sans cesse dans une dynamique exigeante mais vertueuse. Le temps administratif est souvent plus long que le calendrier voulu par les administrés. Il nous appartient alors de mettre de l’huile dans les rouages de la machine administrative, pour faire avancer les dossiers et fluidifier le travail des agents au sein de la collectivité.

Au sein du cabinet du Maire, il faut savoir travailler avec l’administration. Le travail collectif est primordial, notamment avec le directeur général des services, pour garantir la bonne application du programme municipal.


Ce journal étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez vous un message à adresser ?


Face aux montées du scepticisme envers la sphère politique, les élus, accompagnés par les cadres territoriaux, doivent continuer à s’investir quotidiennement pour les administrés.

La crise sanitaire nous l’a bien démontré : c’est une action rapide et pragmatique des différents acteurs locaux qui a permis aux habitants de traverser cette période plus sereinement. Ce sont bien souvent les municipalités qui ont distribué en premier et gratuitement des masques de protection à leurs concitoyens.

La crise du covid-19 a aussi mis en valeur l’engagement et l’humanisme des agents publics, par leur capacité de résilience en continuant à travailler pendant le confinement ou encore par leur générosité en distribuant du matériel, de la nourriture ou en assistant les citoyens les plus vulnérables pendant la crise.

Dans ces moments de crise, la notion de sens du service public a été rappelée au grand public. Les autorités locales, les élus, les agents ont été solidaires et mobilisés en sa faveur. Ce rappel d’utilité publique doit renforcer notre engagement et notre persévérance, au service de notre prochain.


Bio express


Octobre 2015 : 1ère expérience publique, en qualité de collaborateur décentralisé des conseillers départementaux du canton de Maubeuge

Juin 2016 : entrée au cabinet d'Arnaud Decagny, maire de Maubeuge

Juin 2019 : nommé chef de cabinet de M. le Maire

Juin 2020 : réélection d'Arnaud Decagny, après une campagne bousculée et marquée par la crise sanitaire du covid-19


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités