Grand entretien avec Pierre Oliver

Pierre Oliver est maire du 2e Arrondissement de la ville de Lyon.



Pourquoi et comment s’engager dans votre fonction ?


Je me suis engagé en politique pour servir mon territoire avec trois priorités majeures :

  • Une volonté de repenser l’urbanisme dans un centre-ville, le 2e arrondissement a encore près de 300 000m2 à bâtir et nous voulons une véritable mixité d’usage entre les bureaux, les commerces, les logements en accessions et les logements sociaux

  • Une volonté de tranquillisation de la Presqu’île, depuis plusieurs années nous subissons des rodéos, des tapages, des agressions et nous avons décidé de proposer un plan ambitieux pour ramener le calme

  • Une volonté de végétalisation de Lyon. Un gros travail a déjà été fait sur ce sujet, nous souhaitons l’étendre.



Qu’est-ce que l’engagement républicain ?


L’engagement républicain, c’est la volonté de servir nos administrés, surtout en cette période de crise sanitaire et de crise économique. Le rôle d’un élu c’est de penser son territoire pour attirer des entreprises, des habitants et des services. Pour cela, nous travaillons à des plans d’investissement sur des équipements et des infrastructures.



Qu’est-ce qui vous passionne le plus ?


Ce qui me passionne dans cette fonction, ce sont tout d’abord, les échanges avec nos habitants. Ils sont porteurs de projets ou d’initiatives qui font avancer notre territoire. C’est un véritable plaisir de les accompagner. Ensuite, c’est la possibilité de mener des projets complexes sur le long terme avec nos acteurs locaux. Enfin, l’occasion de défendre des convictions sur le devant de la scène.



Lorsque l’on est Maire d’arrondissement peut-on agir sur la crise sanitaire ?


Oui, nous avons installé des purificateurs d’air efficaces contre la covid-19 dans les crèches de l’arrondissement. Un investissement réalisé en direct pour des équipements gérés par la Mairie du 2e arrondissement de Lyon. Par ailleurs, nous disposons d’un tissu commercial dense et nous souhaitons le conserver. Pour cela, nous avons réinvesti l’enveloppe initialement prévue pour les manifestations de fin d’année et les vœux à destination des commerçants. L’opération a permis d’acheter de la marchandise que nous avons redistribuée aux seniors isolés. Dans le cadre du confinement nous avons mené une campagne d’appels téléphoniques auprès des seniors.


La rédaction