Grand Entretien avec Nicolas Lœuillet

Nicolas Lœuillet est maire de la ville de Rinxent.

crédit photo Bertrand Volant

Pourquoi et comment s'engager en tant que Maire ?


Pour connaître autre chose… L’envie de me rendre utile, mais je ne m’imaginais pas, il y a encore trois ans que ça serait par ce biais. A vrai dire c’est arrivé un peu par hasard, même si, je ne m’en cache pas, à une époque j’avais envisagé de me rapprocher d’un parti politique, mais je me suis posé la question de savoir si l’envie de s’engager passait forcément par là ? Je m’étais alors dit que non. J’avais probablement raison car aujourd’hui je suis élu. Un jeune élu ! Il m’a fallu apprendre très vite ! J’y ai pris énormément de plaisir ! Une équipe s’est formée avec des personnes que, pour la plupart, je ne connaissais pas, mais aussi motivées que moi. Tous ensemble, nous essayons de bâtir quelque chose de nouveau, nous lançons de beaux projets et malgré notre ferveur, on trouve toujours que ça ne va pas assez vite. Tout comme un engagement dans le monde associatif, cet investissement en tant qu'élu est enrichissant tant politiquement qu'humainement.


Qu'est ce que l'engagement républicain pour vous ?


L'engagement républicain, selon moi, c'est transmettre aux plus jeunes les valeurs de la république, qui sont la liberté, l’égalité et la fraternité. Les rappeler à nos concitoyens et veiller à ce qu’elles soient respectées et d’autant plus dans la période actuelle où certains ont trop tendance à les oublier, à les bafouer même. Lors de l’hommage national rendu à Samuel Paty dans tous les établissements scolaires de France, nous étions dans une école de notre commune. J'ai expliqué à nos jeunes écoliers avec des mots simples, ce qu’étaient la laïcité, le respect de l’autre, la tolérance.

Notre pays a également une histoire. Nous nous devons de l’expliquer. Tout ceci afin de comprendre le monde qui nous entoure.

L’engagement républicain, c’est aussi lutter contre le racisme, inculquer à nos concitoyens les lois du bien vivre ensemble, les mettre en garde devant le danger des extrêmes. L’engagement républicain c’est aussi éduquer nos populations à se comporter mieux envers la planète, leur apprendre ces petits gestes qui mis bout à bout lui apportent une protection qui n’est jamais négligeable. Lutter à notre échelle contre la pollution, le réchauffement climatique, en apportant des solutions éco responsables en matière de traitement des déchets, par exemple. Enfin, en tant que maire c’est de se sentir responsable de ses administrés et chercher à les protéger des agressions de tout genre qu’ils peuvent subir, comme en ce moment avec ce virus.


Qu'est ce qui vous passionne le plus ?


Le contact avec la population. Alors je dois vous avouer que depuis quelques mois, je suis un peu frustré. Nous distribuons des masques, c’est une démarche solidaire et ça nous permet de rencontrer la population. De mon côté, je ne boude pas mon plaisir même si la situation actuelle ne devrait pas me le permettre. Je dois toujours rester à l'écoute des habitants et j’attends de mon équipe qu’elle fasse de même. Si nous sommes élus, c'est pour eux. Pour répondre à leurs questions, leurs attentes et surtout en cette période complexe, où les nouvelles consignes chassent les anciennes aussi rapidement qu’elles sont arrivées.

La réussite. J’ai horreur de l’échec ! C’est pourquoi je cherche à être le plus efficace possible. Grâce à cette fonction et surtout ce contact que nous essayons de garder avec les habitants, nous avons un retour assez rapide, sur les choses réalisées, les décisions prises. Ça plait ou ça ne plait pas, mais au moins on le sait tout de suite. Une journée d'élu est très riche : on permute d’un sujet à un autre très rapidement. On passe de projets à plusieurs centaines de milliers d'euros au simple achat à 100 euros.

Enfin, apprendre ! Et ça, c'est tous les jours ! Lorsque vous êtes élus, vous êtes immédiatement plongés dans le grand bain : finances, urbanisme, état civil, les ressources humaines, etc. Il ne faut pas être expert dans tous les domaines, mais il faut maîtriser tous les sujets. Un travail de veille est nécessaire sinon indispensable pour ne rien oublier.


Ce Magazine étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez vous un message à adresser ?


Restez vous-même ! Soyez naturels ! Avec la population, avec vos agents, avec votre équipe. Vous n'êtes pas infaillible, admettez et assumez vos erreurs.


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités