Grand entretien avec Nathalie CHAILLOUX

Nathalie CHAILLOUX est Maire de la ville de Thorigné-sur-Dué.



Pourquoi et comment s'engager dans votre fonction ?


Vous ne vous engagez pas dans la fonction de maire d’une petite commune parce que vous aimez le pouvoir ou la reconnaissance mais simplement parce que vous êtes attaché à votre territoire et vous désirez donner le meilleur de vous-même pour rendre votre commune dynamique et agréable à vivre, tant au niveau économique, qu’associatif. L’engagement dans ma fonction ne vient pas par hasard mais par envie et tous les jours vous défendez vos projets qui vous semblent les plus adaptés à la situation de votre commune et de vos concitoyens. Les qualités majeures sont l’écoute, la compréhension et la disponibilité.


Qu'est ce que l'engagement républicain pour vous ?


C’est le partage des valeurs de notre pays sans discrimination mais en cohésion avec les citoyens. C’est être fier de notre pays, de son drapeau, de sa marseillaise et savoir défendre sa grandeur tout en reconnaissant ses faiblesses. C’est cette envie viscérale de donner le maximum pour le bien de tous.


Qu'est ce qui vous passionne le plus ?


La défense de notre territoire, la satisfaction de répondre aux mieux à mes administrés, l’échange avec les entreprises, les associations et mes concitoyens. Mener des actions pour défendre les projets communaux.


Ce Magazine étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez vous un message à adresser ?


Maire d’une commune demande beaucoup de temps et d’abnégation, nous sommes au plus proche de nos administrés et la demande est permanente. Nous travaillons pour le bien de tous avec les moyens qui nous sont attribués. Cette fonction demande énormément de temps et nous devons rester disponible à tout moment et en tout temps et s’adapter à toute situation. Les petites communes n’ont pas de services appropriés, nous devons être polyvalents et surtout vous devez avoir près de vous une équipe solide et solidaire sur laquelle vous pouvez compter tout comme elle compte sur vous. La fonction de maire n’est pas à mon goût suffisamment reconnue par l’Etat alors que nous en sommes les piliers.


La rédaction