Grand entretien avec Ilan Lavot

Ilan Lavot est Maire-adjoint de Laxou, Délégué à la vie associative, jeunesse-petite enfance, fêtes et cérémonies.


Pourquoi et comment s'engager dans votre fonction ?


À mon sens, l’engagement politique est la traduction de nos valeurs et le prolongement des actions que l’on accomplit au quotidien pour les citoyens. C’est la sincérité, la proximité, l’accompagnement, la volonté d’agir dans l’intérêt commun. J’ai toujours eu à cœur de répondre à ces objectifs qui sont pour moi l’apanage de tout élu local qui se veut vraiment au service et à l’écoute des citoyens de sa commune. Grâce à mon parcours universitaire, j’ai pu découvrir plus en détail le fonctionnement des institutions et de la politique ce qui m’a motivé à réaliser un stage à l’Assemblée nationale auprès d’un parlementaire pour découvrir de manière pratique la vie publique et l’élaboration des lois. J’ai été très enthousiaste lorsque j’ai appris que j’allais pouvoir effectuer ce stage auprès de Laurent Garcia, député de la 2° circonscription de Meurthe et Moselle, et l’actuel maire de la ville qui m’a vu grandir et dans laquelle je suis nouvellement élu : Laxou.

Avoir un mandat d’élu communal est pour moi une réelle chance puisqu’il me permet de mettre en pratique mes acquis universitaires en droit et science politique et me permet de les confronter à la réalité d’une collectivité locale.

En ce qui concerne la question du comment s’engager en politique, je pense qu’elle est propre à chacun. Il n’y a pas de voie toute tracée, de parcours type ou d’idéal à suivre pour s’intéresser à ce qui se fait localement dans sa ville ou à plus grande échelle au niveau de la politique nationale. Tous les horizons se rencontrent dans cet engagement, le milieu associatif, les particuliers, les commerçants... C’est ce brassage qui apporte à la commune sa richesse et sa diversité. Aussi, je me réjouis particulièrement du groupe « Vivons Laxou » auquel j’appartiens puisque tous les élus sont représentatifs de cette diversité et des différents quartiers de la ville, ce qui enrichit considérablement l’apport d’idées et de réflexions pour améliorer le quotidien des habitants de la commune. Le choix d’un engagement est un choix qui se doit d’être mûrement réfléchi. S’engager à représenter des habitants d’une commune sur une durée de 6 ans est une responsabilité très importante. C’est une relation de confiance qui s’instaure entre les habitants et les élus. La récente crise sanitaire que nous traversons en est un parfait révélateur. Nous ne pouvons pas ignorer les préoccupations et les difficultés que les citoyens traversent. Tous en ont été impactés, des citoyens de tous les âges, des commerçants, des fonctionnaires, et c’est pourquoi je mesure pleinement la responsabilité qui incombe à mes fonctions.



Qu'est-ce que l'engagement républicain pour vous ?


Il est possible d’aborder cette question sous de nombreux aspects tant il y aurait à répondre sur ma conception de l’engagement républicain. Il y a tout de même quelques points assez forts qui transcrivent l’idée que je m’en fais.

Avant tout, je suis assez d’accord pour dire que l’engagement républicain est comme l’évoque Gérard Larcher, un engagement électif au sens où il participe à la représentation démocratique de notre pays, nationalement comme localement. L’évolution du droit de vote de la période censitaire à l’après-guerre avec l’ouverture du droit de vote aux femmes en 1944 n’a pas été immuable et beaucoup d’étapes ont été nécessaires pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui. Cela n’a pas toujours été un acquis pour les citoyens et cela transcrit une avancée majeure dans l’importance donnée à l’utilisation de ce droit et aux fonctions d’élu. De même, je pense que la traduction de cet engagement républicain passe par nos agissements autour de ce qui caractérise certains aspects importants de la république comme l’engagement à des causes associatives, l’engagement pour la préservation et l’amélioration de l’éducation, de la petite enfance au lycée, mais également dans l’implication de chacun aux processus démocratiques qui distinguent les particularités de notre système de gouvernance. L’engagement républicain se cristallise autour de la défense et la pérennisation des valeurs qui lui sont inhérentes : le respect de la laïcité, le respect des libertés fondamentales et des droits individuels. Au même titre, l’engagement républicain passe par une certaine volonté de protéger et développer les institutions républicaines comme les administrations centralisées et décentralisées qui sont autant d’éléments fondamentaux pour maintenir la stabilité de notre République.L’engagement républicain n’est donc pas qu’un engagement réservé à certains, il s’exprime au quotidien, par chacun et revêt de nombreuses formes. L’important est que chacun puisse prendre conscience de la valeur de cet engagement, peu importe dans quelle proportion il s’exprime.



Ce journal étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez-vous un message à adresser ?


Le message que j’aimerais faire passer est d’encourager la poursuite de l’engagement des jeunes en politique, dans une activité associative ou même de manière indépendante dans des actions destinées au bien-vivre ensemble. Il me paraît important de pouvoir impliquer davantage les jeunes à l’engagement politique, à l’engagement dans des actions de terrain afin de pouvoir les inclure au processus réflexif et décisionnaire. Je trouve notamment qu’impliquer les jeunes dès le plus jeune âge dans des activités comme le conseil municipal d’enfants et de jeunes à Laxou est réellement un atout pour les sensibiliser à ce que l’impulsion politique peut apporter à une ville. Cela leur permet d’avoir une première expérience du fonctionnement d’une élection puisque celle-ci est reproduite à l’identique dans les écoles, et cela leur permet surtout de mettre en place des projets qu’ils pourront suivre sur plusieurs années et ainsi apprécier l’engagement réalisé avec l’aboutissement du projet sur le terrain.

Le défi écologique et économique qui va peser sur les prochaines générations nous pousse à essayer de repenser notre quotidien, à améliorer la gestion de nos ressources et à réfléchir collectivement aux leviers d’actions qui peuvent être mis en place pour y faire face. C’est pourquoi je compte sur les agents territoriaux pour me guider dans la découverte de cette nouvelle activité d’élu et tout au long de mon mandat.


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités