GRAND ENTRETIEN AVEC Charlotte Blandiot-Faride

Charlotte Blandiot-Faride est Mairie de Mitry-Mory.



Pourquoi et comment s'engager dans vos fonctions ?


Il m'apparaît difficile de vous répondre au « comment », car à bien des égards, les fonctions de maire qui sont les miennes à ce jour, sont le fruit d’un long cheminement, tout au long du quel, j’ai multiplié les rencontres, les échanges et les expériences, qui ont fini par m’amener où je suis.

Du militantisme, le hasard de la vie et de belles rencontres, sont certainement les principales explications à la question du comment.

Le pourquoi, c’est peut-être usité comme idée mais c’est agir pour les autres. La fonction de maire d’une ville comme celle de Mitry-Mory, c’est avant tout un engagement pour essayer d’améliorer la vie des habitants au quotidien.


Qu'est-ce que l'engagement républicain pour vous ?


Issue d’un milieu modeste, de parents ouvriers, j’ai pu faire des études, du sport à haut niveau, acquérir des techniques musicales au sein d’un conservatoire, tout cela grâce au travail de mes parents et aux principes de la République.

Mon engagement, c’est le juste retour aux générations futures de ma propre expérience républicaine, son école, ses structures, ses principes, d’égalité, de liberté, de fraternité et de solidarité.

Sans la République, je n’aurais sans doute pas été la femme que je suis, nous ne serions pour nombre d’entre nous pas les citoyens que nous sommes. On reçoit puis on donne, avec au cœur de notre action la République et ses valeurs pour boussole.


Qu'est-ce qui vous passionne le plus ?


Les autres. Mais pas chacun de son côté, les uns avec les autres. Faire ensemble, pour trouver les solutions qui changent la vie, qui améliorent le quotidien.

Parfois des moments de convivialité, d’autres des moments de combats, et souvent les deux. L’exemple de la bataille mené contre le CDG Express, est assez caractéristique, c’est à la fois des temps difficiles car ce projet occasionne beaucoup de souffrance pour une partie de mes concitoyens, le combat est rude et en même temps c’est l’occasion de rassembler les hommes et les femmes, de les unir, de les faire se découvrir. Et c’est encore mieux quand nous rencontrons quelques victoires comme c’est le cas dans cette mobilisation.

Être Maire, c’est la possibilité de transformer ses idéaux en action, qui prennent formes et corps, et c’est simplement formidable quand vous voyez dans les yeux d’un enfant le bonheur et le plaisir à pratiquer une activité de son choix que la collectivité que vous dirigées à mise en place.


Ce Magazine étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez-vous un message à adresser ?


Oui, bravo et continuez votre engagement. On parle souvent du niveau que représentent les collectivités dans l’investissement public, pas assez de ce qu’elles représentent dans la vie des territoires. Chez nous, et c’est vrai partout ailleurs, alors que les services ferment, les communes ouvrent de nouveaux dispositifs pour combler les phénomènes de désertifications. La richesse des savoirs faire, des agents et des élu-e-s, permettent à nos villes de se réinventer chaque jour pour mieux répondre aux besoins des habitants. La commune c’est le cœur battant de la république, trop souvent mis à mal, qui pourtant porte en son sein, toute la quintessence et la singularité de la tradition Républicaine française .


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités