Grand entretien avec Ahmed Allal

Ahmed Allal est Maire Adjoint de la ville de Gelos.


Pourquoi et comment s'engager dans votre fonction ?


Je me suis engagé pour remercier les Français et les Françaises qui nous ont accueillis, ma famille et moi, il y a plus de 50 ans. La France m’a soigné, éduqué et fait de moi le citoyen que je suis : libre, éduqué et conscient de la chance qui m’a été donnée. Je lui serai redevable à jamais. Il y a quelques années, j’ai senti que c’était à mon tour de donner à la France et à tous mes compatriotes. Donner de mon temps, de mon énergie et de mes compétences pour me rendre utile auprès d’eux et les servir. Les municipales de 2020 l’ont permis. Je remercie ici Pascal Mora, Maire de Gelos (64100) d’avoir pensé à moi.



Qu'est ce que l'engagement républicain pour vous ?


Être au service des autres et faire vivre les valeurs de la République : la laïcité, la liberté, l’égalité et la fraternité. Cet idéal n’est pas acquis. Il appartient à chacun de nous, tous les jours, d’œuvrer pour son accomplissement. Nous avons tous des talents, mais nous avons besoin de chacun pour faire nation, pour donner du sens à nos vies et proposer un avenir à nos enfants. Celui qui veille sur moi, celui qui fait son métier avec conscience, celui qui crée, pense et imagine sont tous au service de la France, ce grand pays qui donne à chacun la liberté et les opportunités de se réaliser.



Qu'est ce qui vous passionne le plus ?


Apprendre, comprendre et créer sont les actions qui enchantent ma vie depuis l’enfance. Le hasard et les opportunités ont fait que je suis devenu enseignant-chercheur à l’Université de Pau et que ce métier me comble. Avec le recul, je pense que j’aurais été heureux en étant ébéniste, métier que j’aurais voulu faire enfant en lien avec mon autre passion : la nature. En effet, je suis un enfant du Gers et paysan dans l’âme. L’ancrage dans mon territoire d’adoption m’a permis de me construire. J’aime profondément la nature et j’ai un très grand respect pour les arbres. Ce sont des êtres merveilleux qui nous accompagnent silencieux et toujours bienveillants depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, je me lance avec passion dans un projet de préservation de la forêt avec la mairie de Gelos.



Ce Magazine étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez vous un message à adresser ?


Redonner aux communes les moyens d’agir pour l’environnement. Ma fonction d’élu local m’a fait prendre conscience que la bonne échelle, pour préserver l’environnement, est la commune. En effet, les citoyens sont la pièce maîtresse dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le Maire et l’équipe municipale les connaissent, ce sont des capteurs d’émotions et de besoins exprimés par la population de leur commune. Aujourd’hui, la question de l’environnement et de la biodiversité s’impose à toutes les municipalités de France. La question n’est pas l’envie mais les moyens. Mon message est le suivant : si l’on veut mener des actions efficaces en faveur de l’environnement et de la biodiversité qui répondent aux besoins des citoyens, elles doivent être prises localement par les mairies ; ce qui demande de repositionner les moyens et les compétences au niveau des communes.


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités