Grand entretien, Aurélien LEPRETRE

Aurélien LEPRETRE est 3e adjoint au maire de la Ville de Bourgoin Jallieu


Pourquoi et comment s'engager dans votre fonction ?


Mon engagement commence en 2011. Jeune actif, je me suis engagé politiquement, en rejoignant, à l'époque, l'UMP. J’ai fait un constat lucide sur l’état de ma ville : les impôts y étaient élevés, l’insécurité grandissante et la majorité n’avait aucune vision pour l’avenir de la ville et pour la jeunesse.


De ce constat, j’ai eu l’envie de faire bouger les choses et de participer à la vie de la cité. Je me suis engagé derrière Vincent Chriqui, avec lequel, au terme d’une campagne d’idées et de proximité, nous avons, en 2014, fait basculer la ville, gérée par les socialistes depuis plus de 40 ans.


Conseiller municipal délégué à la démocratie participative et à la politique de la ville, j’ai animé plusieurs dizaines de réunions au niveau des quartiers, portées sur de vrais échanges sur leur vie quotidienne et des pistes pour améliorer leur cadre de vie. À la fin du mandat, Vincent Chriqui m’a donné sa confiance en me nommant adjoint.


Dans ce nouveau mandat, je suis en charge des sports à la fois comme adjoint mais également comme vice-président de la communauté d’agglomération.



Qu'est-ce que l'engagement républicain pour vous ?


Pour moi, l’engagement républicain, c’est être au service des gens, d’écouter leurs préoccupations et d’être le plus proche possible de leur quotidien. C’est tendre la main à chacun pour l’accompagner dans ses projets, pour ne laisser personne sur le côté.


C’est également faire respecter, partout et pour tous, les lois de la République, pour que tout le monde puisse vivre dans les meilleures conditions, notamment dans les quartiers populaires.



Qu'est-ce qui vous passionne le plus ?


Je suis passionné par le débat public. Aujourd’hui, on constate un gros déficit d’idées dans le débat politique. On préfère se concentrer sur des polémiques plutôt que de se démener à trouver des solutions pour la population. C’est mon rôle en tant qu’elle et j’essaie d’adopter, le plus possible, une attitude responsable avec un certain recul et en dépassant les clivages.


J’aime la proximité : c’est comme cela que l’on peut entendre et comprendre les difficultés quotidiennes. C’est ce qui permet de réfléchir, de façonner et de porter des projets.


Dans le privé, je suis un passionné de sport. J’ai pratiqué le hockey pendant de nombreuses années. Je suis fan de foot et de rugby et j’ai toujours un grand plaisir à suivre les rencontres sportives, d’autant que nous avons la chance de disposer de grands clubs, à Bourgoin-Jallieu.



Ce Magazine étant destiné aux élu(e)s et cadres territoriaux de France, avez-vous un message à adresser ?


Mon message est assez simple : n’ayez jamais peur de vous engager, de porter haut et fort vos convictions. Le mandat d’élu local est le plus des mandats puisque, je le rappelle, vous êtes au service de la population et vous êtes leur premier interlocuteur. Cette tâche est noble et essentielle.


Ne reculez jamais devant l’adversité et les dérives : ne transigez pas avec les mauvais comportements et martelez, haut et fort, les valeurs de la Nation et de la République.


La rédaction

©2019 - Le Mag des Territoires est une marque du Groupe : DELBOPRESSE      Mentions légales et confidentialités